Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l’Etat américain du Texas, notamment dans la ville de San Antonio, la police a fait une découverte macabre dans une remorque de 8 cadavres et une personne vivante qui décédera plus tard à l’hôpital. Les faits rapportés par la chaîne CNN remontent déjà à dimanche dernier et laissent penser à un trafic d’êtres humains au vu du  mode opératoire. Un appel téléphonique d’un employé de Walmart est la source ayant permis entre samedi et dimanche de découvrir 30 personnes blessées et 8 cadavres à l’arrière du grand camion stationné sur un parking d’une zone commerciale se trouvant à 2h et demi de route de la frontière mexicaine. S’appuyant sur les images de caméras de surveillance, la police a indiqué que les véhicules étaient arrivés samedi soir et plusieurs personnes sont montées à bord de la remorque stationnée sur le parking. « Au moins 39 personnes » étaient cependant encore « enfermées à l’intérieur », fait savoir le Washington Post après avoir interrogé le chef des pompiers. Quelques passagers se sont dispersés en fuyant vers la zone boisée à proximité de l'endroit de l’incident. Lorsque la police était arrivée sur les lieux, peu après minuit, elle avait constaté que la remorque était d’ailleurs, ouverte, selon le journal Washington Post. Des patrouilles de police ont été mobilisées durant la journée de dimanche pour tenter de les retrouver.

Nombre de personnes qui ont survécu au séjour dans la remorque souffrent de multiples affections causées par la chaleur, si l’on en croit les explications de Charles Hood, le chef des pompiers. Il s’inquiète en disant : « Nombre d’entre eux risquent de souffrir de dommages cérébraux irréversibles », et « Certains étaient sévèrement affectés par la chaleur excessive. C’était un camion réfrigéré, mais sans réfrigération ». Il s’est plaint en laissant entendre si la police n’avait pas découvert les malheureux « personne n’aurait survécu » une journée de plus dans de telles conditions. Et pour cause, la climatisation ne fonctionnait pas dans la remorque alors que la température ambiante de la région était proche de 40 degrés samedi. Les chefs de la police et des pompiers ont constaté que les personnes étaient « très chaudes au toucher » et les battements cardiaques dépassaient les 130 par minute. Détectives et autorités fédérales de l’immigration vont collaborer ensemble pour déterminer « l’origine de cette horrible tragédie », selon les propos du chef de la police locale, William McManus, rapportés par différents organes de presse. Agé de 60 ans, le chauffeur du camion a été interpellé. Pyle Transportation était le nom de la compagnie arboré par le camion. Contacté par le Washington Post le propriétaire de cette entreprise a précisé que le véhicule appartient bel et bien au chauffeur, qui gérait ses propres livraisons et travaillait, selon lui, de façon indépendante.

Moussa T. Yowanga

 

 

Partager cet article

Repost 0