Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S’appuyant sur la définition de l’insolite qui est un terme utilisé pour désigner une personne ou une situation qui sortirait de l’ordinaire, des règles, par un comportement étrange, un non-respect des Conventions ou une spécificité rare, on pourrait justement dire qu’en lisant uniquement ces articles ci-dessus, on comprend tout de suite ce que cela signifie. En Afrique et particulièrement dans certains pays, lorsque l’on constate qu’une personne se comporte d'une manière étrange, on la qualifie sans perdre du temps de sorcière ou de malade mentale. On cherche d’ailleurs précipitamment à l’arrêter afin que les voisins ou de personnes étrangères à votre famille ne le sachent pas. En occident, ce n’est pas le cas. C’est plutôt une qualité. Dit-on qu'il « faut de l’insolite pour faire la différence et construire un monde nouveau »? La grand-mère de Jade (2009) de Frédérique Deghelt ne disait-elle pas:«Quand je lis le roman d’un écrivain, je suis toujours frappée de ce regard singulier. Cette façon de saisir la banalité et d’en rendre compte sous un angle insolite, cet art de tisser un lien entre des choses qui n’ont pas l’air d’en avoir ». Elle a en principe tout dit, mais pour fermer la boucle, il faut dire que l’insolite, fait vivre, il fait grandir aussi, c’est une démonstration qui ne relève pas de l’ordinaire. Mais l’insolite rend aussi malheureux. Lisez ces articles et vous saurez les raisons pour lesquelles l’insolite rend les gens autant heureux que malheureux.

 

En vol depuis Paris pour Copenhague, une Brésilienne atterrit ...à Athènes(Source RTBF et AFP).Une touriste brésilienne enregistrée sur un vol Air France entre Roissy (nord de Paris) et Copenhague s'est vu remettre la carte d'embarquement d'une autre passagère, française, et s'est retrouvée quelques heures plus tard à Athènes, a-t-elle raconté à l'AFP.« Ma carte d'embarquement était au nom de quelqu'un d'autre et je n'ai pas eu le temps de vérifier, j'étais pressée », a confié Ana Maria Bittencourt Marques dans la capitale danoise, au lendemain de son retour d'Athènes. A l'aéroport parisien, « un employé de la compagnie a vu ma carte et j'avais mon passeport mais ils ne sont pas assurés que le nom était différent », a ajouté cette aide-soignante de 45 ans originaire de Porto Alegre (sud). A aucun moment, ni à l'embarquement ni avant le décollage, la passagère, qui ne parle pas français et maîtrise péniblement l'anglais, n'a elle-même pris conscience de l'incroyable quiproquo. Jusqu’à l'atterrissage à Athènes... Là, elle a été prise en charge par le transporteur français qui lui a offert un vol retour vers Copenhague via Luxembourg. Au-delà de son inconfort personnel, Ana Maria Bittencourt Marques s'inquiète de ce qu'elle considère comme un manquement aux règles de sécurité du transport aérien. La passagère française a indiqué avoir quant à elle voyagé sans encombre jusqu'à Athènes.

Japon : une femme arrêtée pour avoir détruit 54 violons de son ex-mari. (Source RTBF avec ses Agences) Une femme de 34 ans a été arrêtée au Japon pour avoir détruit 54 violons et 70 archets appartenant à son ex-mari, un massacre d'une valeur totale estimée à plus de 800 000 euros, a-t-on appris ce mercredi auprès de la police. Midori Kawamiya est accusée d'avoir pénétré dans la maison de son ancien époux, dans la préfecture d'Aichi (centre du Japon), « en brisant une fenêtre, à une date indéterminée entre le 30 janvier et le 19 février 2014 » a indiqué à l'AFP un porte-parole des forces de l'ordre. « La victime réclame des dédommagements financiers à hauteur de 105,9 millions de yens (815 000 euros) », a-t-il précisé. Selon le journal Yomiuri, la suspecte est de nationalité chinoise. Elle a effectué de nombreux allers-retours entre le Japon et la Chine après le saccage et a été interpellée mardi à son retour à Tokyo, a précisé l'agence de presse Kyodo. Les violons détruits, parmi lesquels un instrument italien d'une valeur de 50 millions de yens, avaient été fabriqués ou collectionnés par son ex-mari, un Norvégien âgé d'une soixantaine d'années, a ajouté Kyodo. Au moment des faits, le couple était en pleine procédure de divorce.

 Un Australien de 27 ans se tue en voulant uriner du haut d'un muret à Monaco. (Source RTBF) Dans la nuit de vendredi à samedi, un Australien de 27 ans a fait une chute mortelle à Monaco, alors qu'il voulait simplement satisfaire un besoin pressant, matin. Les faits se sont déroulés vers 4h du matin au sein d'un petit groupe de touriste australiens, en vacances à Nice et venus faire la fête à Monaco. Un des jeunes gens aurait voulu satisfaire un besoin pressant en se hissant sur un muret jouxtant un des immeubles, afin d’uriner dans le vide. Mais probablement sous l’effet de l’alcool, le jeune homme a perdu l’équilibre, basculé dans le vide et s'est écrasé vingt mètres plus bas. Alertés par les camarades de la victime, police et secours n'ont malheureusement pu que constater le décès du jeune Australien, victime de multiples fractures, dont certaines fatales, au niveau des cervicales. Les amis de la victime ont été entendus par la Sûreté publique et sa famille, alertée du drame, devait arriver d’Australie, rapporte le quotidien principautaire.

 Contentieux lié à Michael Jackson: neuf millions de dollars pour Quincy Jones.(source RTBF et Belga )Un tribunal de Los Angeles a accordé mercredi 9,4 millions de dollars de dommages et intérêts au producteur vedette Quincy Jones qui avait intenté un procès à une société gérant l'héritage de Michael Jackson.Le producteur de 84 ans qui avait aidé à concevoir l'album mythique « Thriller » ainsi que « Bad » réclamait quelque 30 millions de dollars de droits d'auteurs impayés pour l'utilisation de titres dans le film « This is it » et deux spectacles du Cirque du Soleil. Il avait poursuivi MJJ Productions Inc, l'une des sociétés gérant l'héritage de Jackson, en octobre 2013. « This is it » est un documentaire sorti en 2009 retraçant les préparatifs de Michael Jackson pour une série de concerts londoniens qui n'ont jamais eu lieu puisqu'il est décédé brusquement en juin de la même année à 50 ans d'une surdose de médicaments.Quincy Jones avait passé des accords avec la star en 1978 et 1985 pour travailler sur ses album solo et affirme que ces contrats lui donnaient la possibilité d'être le premier à éditer ou mixer tout enregistrement original. Selon lui, le mixage de ces enregistrements avec d'autres nécessitait sa permission et lui donnait droit à un crédit de producteur. « Ces enregistrements d'origine sont les propriétés de Michael Jackson » a notamment contesté Zia Modabber, un avocat de la défense, devant les jurés, « c'est une tentative d'extirper de l'argent auquel (M. Jones) n'a pas droit ». Un autre avocat de MJJ, Howard Weitzman, avait averti dans le magazine de musique Billboard que son équipe ferait probablement appel si Quincy Jones se voyait accorder une somme importante.

 Une femme de 79 ans flashée au volant de sa Porsche à 238km/h sur l'autoroute.(source RTBF ) Une femme de 79 ans est passée devant le juge pour excès de vitesse : le 18 juin 2016, elle a été flashée sur l'autoroute à du 238km/h au volant de sa Porsche,relate Het Gazet van Antwerpen .Et de s'expliquer : « Je n'arrivais pas à dormir, alors j'ai pris le volant. Je ne me suis pas rendue compte que j'allais si vite... » Inconnue des services de police, la dame a écopé d'une amende de 4000 euros et de trois mois de retrait de permis.

 Un homme joue de la guitare pendant qu'il se fait opérer du cerveau (vidéo). (Source A. Lo.)C’est une opération très particulière qui a eu lieu dans le sud de l'Inde, à l’hôpital Bahagaxwan Mahaveer Jain. Un musicien a subi une opération du cerveau en jouant de la guitare, afin de traiter ce que l'on appelle la crampe du guitariste : lorsqu'il joue de son instrument, ses mains sont prises de spasme. Trois de ses doigts de la main gauche ne pouvaient bouger quand il jouait. Un gros handicap pour ce musicien. Comme l'explique le docteur qui a réalisé l'opération, il était obligatoire que le patient joue de la guitare pendant l'opération, qui dura sept heures. « C'était magique, s'est exclamé le patient, Abhishek Prasad. Les docteurs ont effectué plusieurs lésions. A la première, je n'ai pas senti de différence. A la seconde, je me suis senti un peu mieux et ç partir de la troisième, j'ai commencé à sentir la différence dans mes doigts. Au bout des six lésions, j'étais à 100% normal. C'était un moment magique pour moi. » « Le patient avait ce problème uniquement quand il jouait de la guitare, explique le docteur Sharan Srinivasan. C'est pour cela qu'on devait lui faire jouer de la guitare, comme ça on pouvait atteindre le bon circuit (neuronal, ndlr) et le réparer. Sans la guitare, ça n'aurait pas fonctionné. »

 

Sélection  et commentaire de la Rédaction 

Partager cet article

Repost 0