Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La crise migratoire est loin de se résorber. Au contraire la situation se complique pour les pays européens, et notamment l’Italie où plus de 3500 migrants sauvés ces derniers jours au large des côtes libyennes, y sont arrivés ce mercredi au lendemain de la réunion des ministres de l’intérieur allemand, français et italien dont le but était de discuter d’une approche coordonnée pour aider l’Italie à faire face à l’afflux de migrants dans ses ports. Récemment, de plus en plus débordé par des arrivées continues sur ses côtés, l’Italie a menacé de ne plus autoriser l’entrée de ses ports aux bateaux étrangers acheminant des migrants secourus en Méditerranée. Un navire des garde-côtes italiens s'est accosté au rivage de Pozzallo, au Sud de l’île Sicilienne hier matin, avec à bord 481 migrants. Presque simultanément, débarquaient 422 autres migrants du Phoenix de l’ONG maltaise Moas à Trapani. D’autres navires appartenant à quatre ONG entre autres Médecins sans frontières (MSF), SOS Méditerranée, Save the Children et ProActive Open Arms ont mis le cap vers la Sicile et le sud de l’Italie avec plus de 2700 personnes secourues dans la journée de mardi, d’après les informations fournies par ces ONG. Toutes ces opérations ont été rendues possibles grâce au travail de coordination des garde-côtes italiens très mobilisés et sollicités ces derniers jours.

Parmi les migrants secourus, il y a une forte proportion de jeunes enfants et d’adolescents. Il se trouve un petit Camerounais prénommé christ, le plus jeune de tous dont la mère a accouché mardi sur une embarcation de fortune en bois surchargé, avant d’être secourue. Cette jeune maman a réussi à monter seule, sous les applaudissements des secouristes,l’échelle conduisant sur le navire affrété par SOS Méditerranée et MSF alors que son compagnon est toujours incarcéré en Libye. La naissance du bébé a été prise en charge par la sage-femme de MSF, Alice Gautreau, qui a sectionné même le cordon ombilical.  Elle a laissé un message sur Twitter : « Le petit Christ va très bien. La maman aussi, mais ça aurait été mieux pour tous les deux si elle n’avait pas dû accoucher au milieu de la Méditerranée, entourée par une centaine d’hommes ». Les autorités italiennes continuent à multiplier les appels à l’aide et à la solidarité européenne afin d’endiguer les départs et surtout de mieux répartir les migrants secourus en mer. La capacité d’accueil de l’Italie n’était pas illimitée prévient le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, la semaine passée. Pourtant jusque-là, ses partenaires refusent d’ouvrir leurs ports à l’entrée des navires transportant des migrants secourus en mer. Vue la gravité du phénomène migratoire, des discussions trilatérales sont prévues mercredi après-midi à Trieste en Italie entre Merkel, Macron et le Gentiloni, le premier ministre italien.

Moussa T. Yowanga

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0