Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un article de presse titré « les conclusions du rapport de contrôle régional diligenté il y a quelques semaines seraient à l’origine de l’arrestation de Laoukein Médard », sous la plume de Gédéon Mbaïkoubou depuis Moundou, la ville économique du pays, revient de façon détaillée sur l’arrestation musclée de Laoukein Médard, Maire déchu de Moundou le 13 juillet 2017 à son domicile, laissant toujours sceptiques nombre de citoyens sur les vraies  motivations de cet acharnement. D’après cet article de presse publié le 14 juillet 2017 et repris par  des réseaux sociaux, le confrère Gédéon Mbaïkoubou s’est demandé si véritablement  l’arrestation de l’homme le plus connu de Moundou est  pure coïncidence ou c’est une action planifiée et programmée ? L’auteur croit que la détention de l’ancien maire de Moundou n’est pas le fruit du hasard. Selon lui, elle intervient quelques jours seulement après la destitution du Maire par les conseillers de son propre bord politique suivie dans la foulé de l’élection d’un nouveau Maire. Certes, dans le délibéré des conseillers, il est fait mention comme chefs d’accusation, la  mauvaise gestion et le faux reprochés à l’ancien Maire, mais cette interpellation trouve plutôt ses causes ailleurs, selon une confidence.

 

Il s’agit des conclusions d’un rapport de contrôle diligenté pendant tout un mois et qui s’est achevé à la veille même de la tenue de la session extraordinaire qui allait emporter le Maire. Le journaliste pense que cela provient d’un contrôle où figuraient même les agents de l’ANS aux côtés de ceux de la délégation des finances, chapeauté par le Secrétaire Général du département de tutelle de la municipalité moundoulaise,  le nommé Djasna. Les dossiers financiers et les commandes de ces derniers temps ont donc été passés au crible par cette commission. Gédéon Mbaikoubou soutient ses arguments avec un le témoignage d’un de la commission : « Durant ce contrôle, beaucoup de chefs de service ont été entendus » Le reporter de Moundou considère que même la commission harmonisait son rapport, le Maire avait été épinglé. Du coup une note de service du département annonçait ce qui devrait arriver. « Il est interdit à tout l’exécutif de la Mairie et ceux qui ont participé à la gestion du Maire Médard de sortir hors de Moundou à partir de ce jour », tel est le message contenu dans cette note, relatent ceux ayant pris connaissance du document.

 

Le rapport de ladite commission n’est pas toujours à ce jour rendu public, et les hautes instances compétentes auraient-elles déjà tranché ? Des conclusions de ce rapport régional toutefois, il serait évoqué l’opacité dans la gestion de Laoukein Médard et de grandes incohérences dans les certificats de dépenses, explique un membre de la commission. Gédéon Mbaikoubou rapporte en termes conclusives qu’un présentateur de la radio locale Fm Nada évoquait ce matin un détournement de 3 milliards de francs CFA dont Médard serait accusé. Reste à savoir et de manière exacte qu’est ce qui est reproché au Président national de la CTPD et ex-maire de Moundou. Peu importe le fondement de ces accusations mais beaucoup déplorent et sont choqués de la manière avec laquelle il a été arrêté et surtout et détenu dans les locaux du commissariat comme un vulgaire citoyen.

                                    Ahmat Zéïdane Bichara/Moussa T. Yowanga

 

 

Partager cet article

Repost 0