Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                          Chronique hebdomadaire de Kébir Mahamat Abdoulaye

 A quoi sert la création de poste de vice-président de la République lorsque les postes du président, premier ministre et celui du président du Sénat existent ? Le nouveau projet de la constitution du Tchad prévoit la création de la fonction du vice-président de la République suivant les dispositions des articles 66, 71, 73, 84... Un poste de vice-président à côté du Président de la République et du Premier Ministre. Ce qui constitue trois hautes personnalités de l'Etat au sommet de l'exécutif. Comment doivent fonctionner ces trois pouvoirs à la tête de l'exécutif ? Une autre observation très importante à relever. L'article 66 dispose que : « le président de la République est élu pour cinq (5) ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs. Il choisit un vice- Président de la République, qui est élu en même temps que lui ». Article 71 : « le premier tour du scrutin a lieu le dernier samedi du mois d'octobre de la cinquième année du mandat du président de la république et du vice-président de la République en fonction (...). Le second tour a lieu le dernier samedi du mois de novembre de la cinquième année du mandat du président de la République et du vice-président de la république en fonction ».

Cependant comment expliquer cette contradiction qui consiste à accorder cette compétence au président de la République de « choisir le vice-président » et en même temps ce vice-président est élu au même moment avec le président de la République ? Même dans les pays des traditions de Démocratie libérale à dominance fédérale, le vice-président est choisi par le président de la République ou devient grâce à son choix son colistier à une élection présidentielle. Ensuite dans le scénario où le vice-président doit être élu au même titre que le président de la République, cela veut dire que tout parti politique ou une candidature indépendante peut accéder par voie d'élection. Par conséquent il n'est pas exclu que deux personnalités de bords politiques différents peuvent se retrouver à la tête du pays. Comment faire fonctionner cette cohabitation à côté d'un Premier Ministre ? En revanche, si le vice-président est choisi par le président de la république donc non élu comme lui alors, à quoi sert d'avoir le poste de vice-président lorsqu'un Premier Ministre existe, chef du gouvernement et conduit la politique générale de la nation et a fortiori responsable devant le Président de la république qui le nomme, révoque et responsable devant le parlement ? Plus loin (article 84) il est écrit : « en cas de vacances de la présidence de la République par décès, démission ou d'empêchement absolu du président de la République, le vice-président devient, de plein droit, président de la République ».

Mais tantôt en cas des vacances suivant les raisons citées de dessus, les fonctions du président de la république sont exercées par premier ministre. Pourquoi ces contradictions et incohérences ? Si le Sénat fait son retour, pourquoi le président du Sénat ne pourra-t-il pas assurer les fonctions du président de la République jusqu'à prochaine élection présidentielle ou à contrario par le premier ministre jusqu'à nouvelle élection présidentielle ? S'il s'agit de copier l'exemple Ivoirien qui a créé le poste de vice-président, celui-ci était intervenu dans un contexte politique très particulier. D'abord le vice-président est choisi par le président de la République de la Côte d'Ivoire Alassane Ouattara et fut accordé à un allié de son parti qui est le Parti Démocratie de Côte d'Ivoire(PDCI) de l'ex président Hanan Konane Bedié à défaut de lui assurer la présidence lors des prochaines élections présidentielles. Les compétences du vice-président étaient aussi bien définies. Donc nous n'avons pas copié le bon exemple ou enfin le MPS et le président Deby veulent copier l'exemple de la Guinée Équatoriale, un État monarchique dans son fonctionnement, mais c'est écrit une République de Démocratie libérale afin de tracer et instituer dans la constitution la monarchisation de la République?

        

 

 

 

Partager cet article

Repost 0