Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paix à son âme, car « à lui nous appartenons, à lui nous retournerons », aiment dire beaucoup d’Africains lorsque la fâcheuse(mort) sépare quelqu’un de sa famille pour un voyage qui n’a point de retour. La mort, cette indiscutable fatalité a sa façon d’emporter chaque être humain. Il y a évidemment ceux qui meurent d’une manière cruelle comme ce dresseur des plus gros mammifères d’Afrique qui fut piétiné à mort par un éléphant aux chutes Victoria à Zimbabwe, dans cette partie australe du continent. En revanche, il existe aussi ceux qui quittent définitivement ce monde en douceur à tel point que leur entourage ou ceux qui les connaissent s’étonnent de la façon où ces individus ou ces personnes furent mortes. De ces deux façons de mourir respectivement cruelle ou en douceur,c'est-à-dire sans trop de heurts, ceci est tout simplement un rappel à l’être humain que nul n’est immortel et de plus nul ne peut bénéficier d’une capacité de choisir la manière de mourir. Jésus-Christ (fils de Dieu pour les Chrétiens, l’un des plus grands prophètes de le monde a connu pour les musulmans) n'est-il pas mort crucifié sur la Croix? Alors que le Prophète Mahomet ne l'est-il pas?  Aujourd’hui encore et toujours il y a des pauvres ou des puissants de ce monde qui meurent cruellement ou de façon atroce, odieuse, d’autres en revanche disparaissent de cette planète sans que l’on sache ou sans que le corps ne soit déchiqueté par un prédateur ou autre nature méchante. En République Démocratique du Congo ou au Congo Brazzaville là où respectivement la coiffure est reine, les professionnels de ce métier eurent inventé un proverbe mondialement connu stipulant que : « chacun a son tour chez le coiffeur ». Ceci est encore une façon d’avertir le fils ou la fille de l'Homme que si son heure de mourir arriva, nul ne peut l’empêcher. Qu’il meure dans son lit sans accident ou qu’il soit piétiné à la manière de ce Zimbabwéen, ceci ne vient plus de lui. C’est la nature ou autre pouvoir surnaturel qui a le monopole de la mort. Lisez juste cet article ci-dessous publié par l’AFP et vous comprendrez ce qui peut être compris au sujet de la mort.

Ainsi, d’Après l’AFP, un éléphant utilisé pour promener des touristes a piétiné a mort son dresseur dans la ville touristique zimbabwéenne de Victoria Falls (ouest) près des chutes éponymes, a indiqué mardi l'association locale des tours opérateurs. « Nous pouvons confirmer ce triste incident, le troisième du genre ces dix dernières années », a déclaré à l'AFP le président de l'association locale des opérateurs de safaris, Clement Mukwasi, sans donner davantage de détails. « Dresseur d'éléphant est un métier à risque. Le journaliste de l’AFP auteur cet article commente que les éléphants comme certains humains sont rancuniers et peuvent attaquer après certains incidents », a-t-il ajouté. Selon le quotidien Chronicle, Enock Kufandanda, dresseur de 50 ans, a été tué ce week-end par Mbanje, un éléphant mâle, alors qu'il conduisait le pachyderme dans son enclos. Mbanje qui signifie marijuana dans la langue locale shona était dressé pour des safaris à dos d'éléphants aux chutes Victoria. L’AFP précise que l’éléphant tueur a été abattu par les autorités après l'incident. « C'est un triste rappel du fait que les éléphants sont des animaux sauvages qui ne doivent pas être montés », a dénoncé l'organisation World Animal Protection dans un communiqué appelant à l'arrêt de ce genre d'activités « cruelles ». Il y a deux ans, un vendeur de souvenirs avait été piétiné à mort par un éléphant sauvage dans le centre-ville de Victoria Falls. La Rédaction 

Partager cet article

Repost 0