Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
REGARDS D'AFRICAINS DE FRANCE

Informer sans travestir ni déformer, c'est notre combat !

Œil de Fabien : Le Magazine spécialisé français « Confort et Bien-être » fait un flashback sur le sevrage du tabac

L’œil de Fabien porte aujourd’hui son choix sur le sevrage du tabac avec une attention particulière sur les conséquences de sa consommation. D'après l'Organisation mondiale de la santé, sur 650 millions de fumeurs, 5 millions meurent chaque année à cause de problèmes de santé liés au tabagisme. D’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d'incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. En 2016, il s'est vendu plus de 55 000 tonnes de tabac en France, pour une valeur de 14 milliards d'euros. La consommation moyenne de cigarettes par fumeur est de 4,7 par jour (moyenne incluant adolescents et adultes), contre 5,8 en 1975. Selon toujours l’organisation mondiale de la santé, chaque année dans le monde, 11 000 personnes meurent d'une maladie liée au tabagisme. De plus, 41 % des femmes sous contraceptif oral fument alors que la combinaison pilule-tabac multiplie les risques d'infarctus et augmente considérablement les risques cardio-vasculaires et 1/3 des femmes enceintes continue de fumer (24 % régulièrement). Alors que la proportion de fumeurs réguliers a baissé depuis les années 1960, passant de 57 à 32 % aujourd’hui, elle est repartie en hausse entre 2005 et 2010. Le nombre de fumeurs a ainsi augmenté chez les hommes ayant entre 26 et 44 ans, et chez les femmes ayant entre 26 et 64 ans. Cependant, on distingue d'importantes disparités en fonction des classes sociales. La prévalence devient plus importante chez les non-diplômés, les personnes aux revenus les plus bas et les chômeurs. Inversement, la proportion de fumeurs diminue chez les titulaires d'un diplôme supérieur au baccalauréat et chez les personnes gagnant mieux leur vie. Ainsi pour mieux circuler ces informations sur les méfaits du tabac, l’œil de Fabien s’est appuyé sur l’article de magazine Confort et Bien-être.

 

Ainsi, dans une publication N°12 pour la période d’automne à l’hiver, le Magazine Confort et Bien-être aborde les causes et conséquences du tabagisme avec un titre phare sonnant comme une alerte : « Arrêter de fumer en douceur ». D’après cet article dédié aux méfaits du tabagisme ou disons-le simplement du tabac, Confort et Bien-être s’est penché dès le départ sur les causes de Bronchopneumathie Chronique Obstructive (BPCO), de cancers mais aussi d’accélération du vieillissement, le tabac agit même là où on ne l’attend pas. « Si vous n’avez pas renoncé avec le tabac, il est encore temps. Mettez toutes les chances de votre côté sous peine de rechutes et de découragement. Le tabac est l’une des drogues les plus redoutables en matière de dépendance », cite le Magazine Confort et Bien-être. D’après toujours ce magazine français, les pathologies sont liées aux effets néfastes de la consommation du tabac, dont les conséquences sont nombreuses sur la santé. Plusieurs types de pathologies en résultent. Il y a aussi les cancers, et particulièrement les cancers broncho-pulmonaires et les cancers des voies aéro-digestives supérieures (larynx, pharynx, cavité buccale et œsophage), Les pathologies respiratoires non cancéreuses : bronchites, emphysème, les pathologies cardio-vasculaires : coronaropathies, infarctus du myocarde, mort subite, cardiomyopathies, hypertension artérielle, arythmies, accidents.

 

Confort et Bien-être s’est penché exclusivement sur chez la femme enceinte, fumeuse, on remarque une augmentation du délai nécessaire à la conception, un retard de croissance intra-utérine, une augmentation de la prématurité, une augmentation du risque de mort subite du nourrisson. Et dites-vous que les conséquences du tabac ne s’arrêtent pas que là. Confort et Bien-être pense aussi que le tabac est aussi la cause de l’accélération du vieillissement. Ainsi, l’auteur de l’article considère que le tabac agit à plusieurs niveaux comme dans l’altération de l’irrigation sanguine qui cause l’insuffisance d’oxygène et de nutriments pour la peau. Aussi dans l’augmentation de la production de radicaux libres favorisant l’oxydation. En trop grande quantité, ils participent à la dégradation des parois et de l’ADN des cellules de la peau. Et enfin dans la diminution de la production de collagène et d’élastine qui jouent un rôle important dans l’élasticité de la peau. En plus des rides, le tabac peut causer de nombreux dégâts coté beauté. Au fur et à mesure, les dents jaunissent et l’haleine s’imprègne de l’odeur du tabac. En outre, le tabac diminue l’immunité de la bouche. Résultat, elle devient plus sensible aux infections (gingivites, angines…). De plus, le tabac altère le fonctionnement des papilles gustatives. Elles deviennent moins sensibles, le goût des aliments change et les plaisirs de la bouche disparaissent. Les cheveux sont moins vigoureux et peuvent tomber plus rapidement car les follicules sont moins bien irrigués. Le tabac irrite les cordes vocales jusqu’à y induire une inflammation chronique. De fait, elles s’épaississent et changent notre voix. Ce méfait est irréversible.

 

 La fumée de la cigarette jaunit les ongles. Mais comment arrêter finalement le tabac et surtout que ressent-on lorsqu’on arrête le tabac ? Eh bien, Confort et Bien-être déclare sans beaucoup de détermination et de certitude que l’arrêt du tabac permet de stopper ce processus de vieillissement. Au bout de 3 à 4 semaines, vous aurez un joli teint, vos papilles gustatives récupéreront leur sensibilité et vos ongles et cheveux seront plus beaux. De bonnes raisons pour écraser votre dernière cigarette ? Confort et Bien-être donne aussi des pistes assez simples pour sortir du tabac, c’est-à-dire d’arrêter sans aucun délai. Ceci revient à dire qu’il faut se faire aider. Confort et Bien-être parle directement aux dépendants du tabac dans le but de les aider à se débarrasser de ce fléau et ses conséquences : « Etes-vous convaincu ? Décidé ? Attention, la volonté ne suffit pas, la motivation en revanche est la clé du succès. L’influence d’un proche, un événement heureux ou malheureux, un changement de vie peuvent être des déclics. Mais gare au syndrome de sevrage. Il faut s’armer de courage dès les 15 premiers jours. L’entourage aussi car lors du sevrage la dépendance à la nicotine est source d’énervement, d’agressivité, d’anxiété et de fatigue.

 

Ces signes disparaissent peu à peu et sont atténués par la prise de substituts nicotiniques dont on diminue progressivement les doses (patchs sur 16h ou 24h, gommes et comprimés à sucer ou sublinguaux aromatisés, sprays). Ne diminuez pas trop vite cependant, car cela favorise la rechute, fréquente. La psychothérapie, la relaxation et un changement d’hygiène de vie (modérer le café, reprendre le sport) augmentent aussi les chances de réussite à long terme, en modifiant la chimie cérébrale, à condition d’être suivis régulièrement très longtemps. Idéalement, pour toujours ». En guise de conclusion de cet article consacrée à la dangerosité du tabac, le magazine Confort et Bien-être rappelle en faisant encore un retour en arrière sur les ravages de cette herbe qui sont bien connus : « Les cancers du poumon, de la gorge, de la bouche, des lèvres, du pancréas, de la vessie, des reins, infarctus du myocarde, AVC, artérite des jambes, troubles de l’érection, BPCO, etc. Mais s’arrêter de fumer n’est jamais facile. Les tentations et les causes de découragement sont nombreuses dès le début. Par exemple la toux s’aggrave au début de l’arrêt tabagique. Ne reprenez pas pour autant la cigarette ! Au contraire, c’est bon signe, signe que les poumons se décrassent et que l’organisme sera ainsi mieux oxygéné ».

Fabien Essibeye Fangbo

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article