Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
REGARDS D'AFRICAINS DE FRANCE

Informer sans travestir ni déformer, c'est notre combat !

Climat : Les observations de la NASA indiquent une plus  forte sécheresse en 2018 qu’en 1976

C’est  un excellent article de notre consœur Aurore Kaiser publié le jeudi 26 juillet sur le site RTBF qui se base sur les observations de la NASA pour déduire que la sécheresse de 2018 soit plus forte que celle de 1976. En 2018, ce serait une vague de chaleur généralisée qui touche toute la planète, contrairement à 1976, où elle était localisée. La différence entre les deux vagues de chaleur se situe au niveau de la température globale de la Terre. On relève qu’en 1976 seulement un certain nombre des pays étaient anormalement chauds par rapport à la température totale de la planète. L’Angleterre et la Belgique en étaient concernées en Europe. Alors que d’autres régions comme l’Asie de l’ouest, étaient anormalement fraîches pendant la même période. L’été 1976 en Belgique était considéré comme étant le plus chaud et le plus sec jamais enregistré. Il  y avait eu plusieurs mois de sécheresse. Des feux de forêt ont dévasté de vastes superficies et une taxe climat avait été instaurée en France.

A l’échelle nationale belge, la sécheresse qui frappe actuellement se rapproche de celle de 1976. Les récoltes de champs de blés doivent se faire plus tôt. «C’est la même situation qu’en 76…Il a fait sec, très sec, on a aussi eu une mauvaise moisson, une très mauvaise période», affirmait Jean-Claude Coussement sur les antennes de la RTBF. En dehors des frontières belges, on observe cependant que la sécheresse de 2018 touche le monde entier. Sur la carte, on remarque que les zones de température anormalement élevées pour la saison sont plus vastes et plus nombreuses par rapport à celles de 1976. Le climat est dans l’ensemble plus chaud et sec sur la totalité du globe. La Belge et l’Angleterre ne sont plus les seuls endroits où subsistent les anomalies en matière climatique. Cependant ces deux régions restent sont caractérisées par la canicule par rapport à leurs température à leurs températures habituelles de la saison. Les données du mois de juillet 2018 ne sont pas encore disponibles mais si la tendance de juin se maintient, il est possible d’obtenir une carte où la vague de chaleur plus forte va dominer davantage. En juillet 1976, les régions les plus chaudes étaient toujours celle de l’Europe de l’est et celle aux larges des côtes de la Colombie. En revanche, certaines zones sont déjà marquées par la fraîcheur comme le nord de la Russie et le Canada.

 Moussa T. Yowanga

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article