Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Le président algérien candidat à sa propre succesion, vient d'être réélu ave 90,24% des voix  des suffrages exprimés annonce le ministre de l'intérieur Nourredine yazid Zerhouni. Le taux de participation est estimé  à 74,5%.L'élection d'Aldélaziz Boutelflika a obligé les leaders du Front des forces socialistes (FFS), qui ont pourtant boyécotté le scrutin de jeudi à dénoncer la fraude massive par "bourrage des urnes.


Bouteflika, dont l'état de santé fait régulièrment l'objet de spéculations dans les médias, a pu solliciter un troisième mandat de cinq ans grâce à une réforme constitutionnelle votée par le parlement en novembre , qui a supprimé la imitation à aux mandats.

Cette élection présidentielle africaine, vient une fois de plus  nous prouver l'instation de la dictature et le refus des chefs d'états à céder le pouvoir pour des personnes démocratiquement élues par le peuple. Les Africains ont encore beaucoup de choses à apprendre en matière du respect des droits des électeurs et ceux des droits de l'Homme en général.

 Le continent est encore malade et les difficultés en matière de la bonne gouvernance sont profondes. Tout est à terre et recule chaque jour. Du Maghred en passant par l'Afrique du Sud, les pays des grands lacs, l'Afrique centrale et l'ouest , les difficultés se font partout sentir et on ne sait pas que faire pour que l'Afrique rédemarre avec moins de heurt et de mécontentement, voir des conflits occasionnant la mort d'hommes.

.

Partager cet article

Repost 0