Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Bien que les autorités françaises ayant mis en place une surveillance renforcée et les membres du réseau des GROG impliqués dans le comité de lutte soient mobilisés contre la grippe porcine qui a fait son apparition en Mexique le 25 avril 2009 et dont le gouvernement de ce pays à annoncé un bilan de 159 décès, ça fait peur ici en France.  C’est  très inquiétant pour les africains et surtout le cas des sans-papiers qui ne bénéficient d’aucun soin gratuit accordé par la sécurité sociale.


Que feront-ils face à cette dangereuse pandémie qui inquiète presque tout le monde, même les pays riches ayant des gros moyens et des couvertures médicales de haute sécurité ? Est-ce que ces Africains sont-ils au courant dès la diffusion du virus grippal H1N1 prouvant l’existence d’une transmission d’un humain à l’autre ?

Même si beaucoup d’africains suivent de plus prêt l’évolution de cette dangereuse maladie grâce au biais des médias français ou autres, on peut tout de même trouver des gens qui ne sont au courant de rien. Pourtant, cette grippe porcine touche déjà le Mexique, les Etats-Unis, le Canada, la Grande-bretagne et l’Espagne. En Afrique, on parle probablement d’un cas en Afrique du Sud et dont les résultats médicaux  sont  en cours d’investigation et seront connus dans les heures qui suivent. Il est donc impératif que les Africains en terre française ou ailleurs en Europe prennent les choses au sérieux pour éviter le pire jusqu’à la mort de leurs proches.
 

Certes les hommes de la foi te diront que seul Dieu nous protège de toutes les maladies dangereuses ou non et on n’est pas contre ce point de vue. A chacun de voir là où il trouve son bonheur et sa protection. Mais cela n’empêche personne de se contrôler, d’être prudent partout là où il se déplace pendant cette période d’épidémie mortelle. Et les autorités françaises ont raison de déconseiller le déplacement de leurs ressortissants sans que l’on ne prenne des mesures adéquates.

Il faut que les Africains vivant en France fassent de même en limitant leurs déplacements là où la presse estime la situation dangereuse. Car, la situation évolue d’heure en heure et ceci amena l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de passer de la phase 4 signifiant une montée en puissance au risque  de pandémie à la phase 5 qui est la plus dangereuse.

A Toulouse où vit une forte colonie africaine, les autorités administratives de la préfecture de la Haute-Garonne parlent de deux cas assez grave et qui sont hospitalisés depuis le mercredi au CHU de Purpan. Ce n’est donc plus un jeu, mais c’est de la réalité. La diaspora de France doit prendre ses responsabilités tout en restant vigilante et soigneuse.

On doit surtout régulièrement s’informé et fréquemment auprès des sources fiables comme les journaux, les télévisions et pourquoi pas l’Internet. Il faut aussi donner des conseils aux parents qui ne sont pas instruits. Ce sont les seuls moyens pour faire face à une telle maladie dont son origine n'a pas été clairement défini par les chercheurs.

Partager cet article

Repost 0