Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Blog-Infos : Mettez-vous combien de temps en moyenne pour composer une chanson ?

Artiste : Quand tout se passe bien, au bout de 24 heures je peux finir de composer une chanson. Disons c’est comme une dissertation. Ecrire une chanson, c’est simple, mais c’est la mélodie qui est difficile.


Blog-Infos : Avez-vous déjà participé à une grande soirée musicale aux côtés des grands artistes africains et surtout congolais ?


Artiste : Je n’en ai pas encore eu l’occasion, parce que la musique congolaise n’est pas comme la musique française. Tout se passe dans le grand secret, loin du regard jusqu’à la parution. Je devrais participer à une soirée d’artistes congolais vivant à Toulouse en avril dernier au Palais du Sports mais les organisateurs l’ont reportée au mois de juin 2009.


Blog-Infos : Quelles sont les difficultés rencontrées ici en France et précisément à Toulouse dans le cadre de votre carrière musicale ?


Artiste : Pour l’instant, je ne rencontre presque pas des difficultés dans la mesure où je travaille en solos. Les difficultés commenceront dès lors je voudrais mettre sur pied un orchestre.

 

Blog-infos : Pensez-vous qu’avec la parution de votre futur album sur le marché des disques, vous serez davantage connu ?

 

Tous ceux qui aiment la rumba congolaise vont s’y retrouver et trouveront leur bonheur. J’ai fait la rumba Odemba, jouée par Franco (Le grand maître Luambo Makiadi) du Congo Kinshasa). C’est un artiste connu en Afrique et ailleurs. J’espère qu’avec ce futur album, je vais sortir de l’ombre et beaucoup des gens me verront au grand jour.


-Blog-Infos : Vous dite chanter en Solo, alors n’avez-vous pas fait appel à d’autres chanteurs pour votre futur album ?


Artiste : Effectivement, J’ai fait appel à tous les artistes qui ont chanté et joué avec le grand maître Franco. Ils ont chanté avec moi et nous avons réalisé un excellent album. La musique de Luambo est considérée comme du poids lourd en matière musicale à Kinshasa et dans le milieu de la diaspora congolaise en Europe et dans le reste du monde.


Blog-infos : Quels sont vos projets à venir et ce que vous comptez- faire pour aider les jeunes talents africains ?


Je compte créer mon propre groupe à Kinshasa si Dieu le veut. C’est une façon pour moi d’aller vers les jeunes talents en difficultés afin de détecter quelques uns pour les intégrer dans mon futur groupe.


Blog-infos : Pourquoi voulez-vous rentré dans votre pays ? Ne pourriez-vous pas le faire ici en France, Toulouse ?

 

Artiste : En Afrique, il y a plus de facilités pour monter son groupe, mais je n’oublierai pas l’Europe. Je reviendrai pour donner des concerts si tout va bien.


Blog-Infos : Comment voyez-vous en tant qu’artiste l’avenir politique des Grands-Lacs ?


Artiste : Je considère que les politiciens des grands-lacs sont compétents et j’aimerais qu’ils parlent d’une même voix pour faire avancer l’Afrique.


Blog-infos : Quel est votre dernier conseil aux jeunes artistes et la jeunesse africaine ?

 

Artiste:  Il faut que les jeunes artistes ne se désespèrent pas et qu’ils se battent toujours. C’est un métier dur, mais ils arriveront toujours comme leurs grands frères artistes qui ont commencé d’abord leurs carrières dans les rues avant d’arriver au sommet de la gloire. Et pour la jeunesse africaine qu’elle étudie bien car c’est elle qui va alimenter le continent des cadres de demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0