Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un tribunal newyorkais vient de donner raison à l’organisation  Citizens for Responsability and Ethics in Washington (CREW) qui a porté en justice l’affaire  des visiteurs de Donald Trump à sa résidence privée de Mar-a-Lago en Floride. Selon une décision de justice rendue publique hier lundi, il est demandé au président américain de rendre publique la liste des visiteurs de sa luxueuse propriété de Palm Beach surnommée la « Maison blanche d’hiver » où il a séjourné à sept reprises, entre février et mai, avant qu’elle ne soit fermée pour la saison, selon le décompte fait par l’AFP. L’afflux incessant de visiteurs dans cette résidence a conduit cette organisation américaine à intenter une action en justice pour lever les soupçons de ce qui semble être des graves problèmes de transparence. Le directeur de CREW, Noah Bookbinder justifie cette plainte en justice par ces propos : « Le public mérite de savoir qui vient rencontrer le président et les gens qui travaillent pour lui ».La justice a demandé au Secret Service, chargé de la protection du président des Etats-Unis et de son entourage, de déposer la liste des visiteurs de  M. Trump avant le 8 septembre.

 

Cette propriété de Trump fait office de club privé fréquenté par de nombreux membres et invités qui se sont acquittés des frais d’inscription auprès de la société du président américain. L’organisation à l’origine de cette décision de justice ne cache pas sa satisfaction : « Nous sommes heureux que, à la suite de cette affaire, cette information deviendra publique pour les réunions dans s.es résidences personnelles, mais elle doit également être publique pour les réunions à la Maison Blanche ». L’organisation CREW  ne compte pas s’arrêter là, puisqu’elle a également attaqué en justice la décision de la présidence américaine de ne plus publier le registre des visiteurs et elle envisage de faire pareil pour le club de golf de Bedminster, qui est un bien du président et où il se rend fréquemment le week-end.  Malgré la décision favorable de justice, CREW veut rester vigilante et a indiqué à l’AFP avoir l’intention d’observer minutieusement les listes qui seront transmises à la date choisie par la justice. L’organisation américaine déplore l’imprécision de la décision du tribunal qui s’est contenté de mentionner « la liste des visiteurs du président », sans en définir la portée.

Moussa T. Yowanga

 

 

Partager cet article

Repost 0